James Holin

 

Né en 1972, James Holin a grandi à Paris, non loin de la rue Saint-Denis. Les prostituées lui faisaient des risettes tandis qu’il se rendait au Palais Royal faire des pâtés de sable devant le Conseil d’État. Après quelques humanités dans un établissement huppé de la Rive gauche, il a quitté le cocon familial pour travailler en province, à Paris et à l’étranger, au froid et au chaud.
Il regarde des films de gangsters des années 70, fait de l’improvisation, écoute du Gérard Manset, lit Balzac, court, boit du whisky, mange de tout, s’efforce d’être courtois, adore dormir et passer ses vacances dans des contrées perdues.

 

Romans

2021 - Pleine Balle (Caïman éditions, février 2021), prix du Sablier 2020

2019 - Carrément à l'Est (AO-Odemard, octobre 2019)

2018 - Bleu, saignant ou à point ? (Ravet-Anceau "Polars en Nord", février 2018 - Disponible aux éditions AO)

2016 - Un zéro avant la virgule (Ravet-Anceau "Polars en Nord", juin 2016 - Disponible aux éditions AO), traduit en allemand chez Dryas Verlag sous le titre Tod in Deauville en 2017

2015 - Sacré temps de chien (Ravet-Anceau "Polars en Nord", juillet 2015), prix du 1er roman Dora-Suarez- leblog 2016

 

Nouvelles

2021 - Double nationalité in Kintsugi (Editions du Caïman, avril 2021)

2020 - Le Champion (Texte mis aimablement à la disposition du public par l'auteur et les éditions AO le 12 avril 2020)

2019 - L'étoile du Berger in Carrément à l'Est (AO-Odemard, octobre 2019)

2018 - Don Carlos in Jusqu'à la lie (AO-André Odemard, mars 2018)

2016 - Boule craponnaise in A Table ! (AO-André Odemard, octobre 2016)

2016 - Le Porteur de terre in Terre, terres ... 25 textes lauréats du concours Musanostra (Edilivre, février 2016)

2015 - La fine équipe in De Sang (Ravet-Anceau "Polars en Nord", novembre 2015)

 

ME SUIVRE

  • Facebook Classic

© 2016 par James Holin. Créé avec Wix.com